Le Toyota Gazoo Racing a confirmé son engagement en championnat du monde d’endurance (FIA WEC) pour la super saison 2018/2019.

La nouvelle est venue du Président du Toyota Gazoo Racing. A l’occasion de la cérémonie de remise des prix du FIA WEC, qui s’est déroulée dimanche à Bahreïn, au lendemain de la course de 6 heures, Hisatake Murata a confirmé de manière implicite l’engagement de la marque nippone dans le championnat du monde d’endurance de la FIA pour la super saison 2018/2019. Comme le relate le site motorsport.com, lors d’une courte allocution, le dirigeant japonais a notamment déclaré “nous serons de retour” avant de se fendre d’un “à l’année prochaine”.

De nombreux doutes subsistaient quant à un éventuel maintien du programme de Toyota en WEC, après la nouvelle désillusion vécue lors de la 85e édition des 24 Heures du Mans et l’annonce du retrait de Porsche LMP1 Team cet été.

Toyota devance Porsche au nombre de victoires remportées en 2017

La Toyota TS050 Hybrid n°8 du Toyota Gazoo Racing à son stand lors des 6 H de Bahreïn 2017

Si Toyota n’est pas parvenu à remporter le titre mondial et les 24 Heures du Mans en 2017, la firme japonaise devance Porsche en ce qui concerne le nombre de victoires conquises. Au final, les pilotes de la Toyota TS050 Hybrid n°8 auront remporté cinq courses (Spa-Francorchamps, Silverstone, Fuji, Shanghai, Bahreïn). L’équipage de la Porsche 919 Hybrid n°2 championne du monde en titre s’est quant à lui imposé au Mans, au Nurburgring, à Mexico et sur le circuit des Amériques. Au final, ces deux équipages se seront partagés l’ensemble des victoires de cette saison 2017 du FIA WEC.

Super saison 2018/2019 : les Ginetta LMP1 et BR1 comme adversaires du Toyota Gazoo Racing

Avec cette annonce de Toyota, le visage de la catégorie LMP1 version 2018-2019 se dévoile peu à peu. Les Toyota TS050 du Toyota Gazoo Racing, dont le nombre reste à confirmer, devraient être opposées à trois BR1 – deux protoypes seront engagés par le SMP Racing, une troisième auto par DragonSpeed – et les deux Ginetta du CEFC Manor TRS Racing. Les organisateurs devraient également pouvoir tabler sur l’engagement de deux prototypes Ginetta LMP1 supplémentaires, acquis par une mystérieuse équipe dont le nom n’a toujours pas été dévoilé ainsi que sur un probable retour du Rebellion Racing dans la catégorie reine du FIA WEC.

Crédits photos : Toyota Motorsport GmbH

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.