Habituée du GP2, l’équipe espagnole Racing Engineering a remporté les 4 Heures du Castellet, première manche de la saison en European Le Mans Series.

Pour sa première course avec l’Oreca 07, Racing Engineering a brillé en terres varoises ! Le prototype LMP2 du team espagnol, confié à Norman Nato, Olivier Pla et Paul Petit devance deux autres Oreca 07. A la deuxième place, on retrouve en effet l’auto du TDS Racing, pilotée par Mathieu Vaxivière, François Perrodo et Loïc Duval, qui effectuait une pige en ELMS, en vue de sa participation à la super saison du championnat du monde d’endurance (WEC). A la troisième place du classement général, figure l’Oreca 07 du team Duqueine Engineering qui faisait ses grands début dans la série européenne labellisée Le Mans, avec trois autres pilotes français : Pierre Ragues, Nicolas Jamin et Nelson Panciatici. Il y avait donc neuf pilotes français sur le podium des 4 Heures du Castellet dimanche soir !

4 Heures du Castellet : la razzia Oreca

A l’issue de la manche inaugurale du Paul Ricard, qui voyait s’affronter 45 autos en piste, les cinq premiers étaient en moins de trente secondes, ce qui est de bonne augure pour la suite du championnat alors que sept Oreca figuraient aux avant-postes. En 5e position, la mieux classée des Oreca 07 du G-Drive Racing (n°26) devançait l’auto du team Signatech Alpine Matmut, la G-Drive n°40 et celle d’IDEC Sport Racing, qui avait signé la pôle position la veille. La mieux clasée des non-Oreca est la Ligier JSP217 de l’équipe Panis-Barthez Compétition (8e), avec Timothé Buret, Julien Canal et Will Stevens au volant. Du côté des châssis Dallara, AVF by Adrian Valles pointe au 11e rang, derrière la Ligier JSP217 n°32 de United Autosports et l’Oreca 07 du Graff Racing.

Ligier et Ferrari s’illustrent en catégories LMP3 et LM GTE

Si la course fut disputée en LMP2, il en fut de même dans la catégorie LMP3 où les deux autos de tête ont terminé dans le même tour. Au final, la Ligier JS P3 – Nissan du team RLR Motorsport termine en tête devant la Norma M30 – Nissan du team M.Racing – YMR, avec trente seconde d’avance. En catégorie GTE, la Ferrari 488 du team JMW Motorsport l’emporte dans les tous derniers hectomètres, après une lutte de haute vol avec la Porsche 911 RSR du team Proton Compétition, les deux autos terminant dans la même seconde !

Consulter le classement final des 4 H du Castellet

Crédit photo : ©JEP – www.jakobebrey.com

 

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

Laisser un commentaire