Si le duel entre Toyota et Porsche aura une nouvelle fois tourné à l’avantage du constructeur de Zuffenhausen, on retiendra également des 24 Heures du Mans 2017 les très bonnes performances des équipes de la catégorie LMP2, à commencer par le Jackie Chan DC Racing, qui place ses deux autos sur le podium au général.

Un 19e titre pour Porsche, Toyota impuissant

Après avoir largement dominé les essais qualificatifs, Toyota a une nouvelle fois échoué dans le duel qui l’opposait à Porsche. Malgré un arrêt de plus d’une heure après seulement 3h30 de course, pour changer le moteur électrique avant, la victoire est finalement revenue à la Porsche 919 Hybrid n°2, dernière rescapée du contingent des LMP1, avec la Toyota TS050 Hybrid n°8. Huitième au classement général, la mieux classée des Toyota, celle de Buemi, Davidson et Nakajima fut affectée du même mal que la Porsche victorieuse de Bamber, Bernhard et Hartley. Intervenu peu avant 23h00, l’incident aura nécessité un arrêt au stand de près de deux heures, contre un peu plus d’une heure pour le prototype allemand.

24 Heures du Mans 2017 : la catégorie LMP2 au sommet de sa gloire

Si le Jackie Chan DC Racing et Jota Sport ont fait très forte impression, en plaçant leurs deux autos sur le podium au classement général, suite au déclassement de la Vaillante Rebellion n°13 – initialement troisième à l’arrivée -, leurs adversaires n’ont pas à rougir de leurs performances. Huit prototypes de la catégorie LMP2 figurent en effet dans le Top 10 de cette édition des 24 Heures du Mans 2017. Derrière l’Oreca 07 n°38 de Thomas Laurent, Ho-Pin Tung et Oliver Jarvis, figurent la voiture soeur, la n°37 et l’Alpine A460 n°35 du Team Signatech Alpine Matmut. La Ligier JS P217 du team United Autosports et l’Oreca 07 n°40 Graff, toutes deux pensionnaires de l’ELMS, complètent le Top 5.

LM GTE Pro : une lutte jusque dans les derniers instants de la course

En GTE Pro, Aston Martin triomphe, neuf ans après le dernier succès de la DBR9. Le mano a mano épique entre Jonny Adam, au volant de l’Aston Martin Vantage n°97 et Jordan Taylor, pilote de la Corvette C7.R n°63 aura finalement tourné à l’avantage du pilote Aston Martin Racing, suite à la crevaison dont a été victime le pilote américain, dans l’avant-dernier tour de la course. Finalement troisième au général, la Corvette n°63 était devancé par la Ford GT n°67 de Derani, Priaulx et Tincknell. Aux 4e et 5e rangs, figurent la nouvelle Porsche 911 n°91 ainsi que la mieux classée des Ferrari 488 (n°71).

Les Ferrari 488 GTE dominent le LM GTE AM

A défaut d’avoir remporté la victoire en catégorie LM GTE Pro, Ferrari aura brillé dans la non moins prestigieuse catégorie LM GTE AM. Pas moins de quatre Ferrari 488 GTE figurent dans le Top 5 du GTE AM alors que le podium de cette 85e édition est 100 % Ferrari. La N°84 de JMW, confiée à Rob Smith, Will Stevens et Dries Vanthoor devance la n°55 du Spirit of Race et la n°62 de la Scuderia Corsa, écurie présente sur le podium au cours des trois dernières éditions. Complètent le Top 5 l’Aston Martin Beechdean AMR n°99 et la Ferrari 488 GTE du Clearwater Racing.

Le classement final de la 85e édition des 24 Heures du Mans

Crédits photos : Blog auto et styles – Jean-Charles Desmots

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

Laisser un commentaire