Avec le lancement d’une nouvelle version de la Ford Mustang Bullitt, la firme de Détroit célèbre de la plus belle des manières le 50e anniversaire du film réalisé par Peter Yates, connu pour la course-poursuite qui mettait aux prises une Mustang et une Dodge Charger dans les rues de San Francisco.

En ce début d’année, Ford a offert à ses fans un bien joli cadeau, en faisant revivre la fantastique Mustang GT Fastback du film Bullitt, à travers une émanation de sa Mustang GT. Et pour orchestrer ce lancement, la firme américaine a fait preuve de créativité. A l’occasion de la présentation de l’auto au salon de Détroit (North American International Auto Show), le 14 janvier dernier, Ford a produit un film mettant de nouveau en scène une course poursuite entre une Ford Mustang verte et une Dodge Charger noire, les deux autos bataillant pour la dernière place disponible dans un parking sous-terrain.

Ford Mustang Bullitt en versions 1968 et 2018

Ford Mustang Bullitt : un bel hommage à Steve McQueen

Jusqu’ici, rien de très original me direz-vous, d’autant plus que si l’on revient vingt ans en arrière, on se souvient que pour les raisons d’un spot publicitaire, Ford avait déjà fait référence au film Bullitt, en faisant évoluer l’un de ses nouveaux modèles – en l’occurence la Puma -, dans les rues de San-Francisco, avec un Steve McQueen réssuscité au volant. Mais cette fois, Ford eu la très bonne idée de confier les clés de la “Stang” à Molly McQueen, la fille de Chad McQueen, lui-même fils du King of Cool. Pour ne pas gâcher votre plaisir, on ne vous dira pas qui a obtenu la dernière place de parking disponible…

Des performances améliorées par rapport à la Mustang GT

Côté muscles, cette Ford Mustang Bullitt est équipée d’un V8 5.0 litres développant 475 chevaux, ce qui lui permet d’atteindre la vitesse max. de 163 mph, soit 8 mpl de mieux que la dernière version de la Mustang GT. De quoi faire décoller la belle dans les rues de San Francisco ! Disponible à partir de cet été, sur le marché américan uniquement, la Ford Mustang Bullitt dispose d’une boîte de vitesses mécanique à 6 rapports et d’un échappement avec un système d’admission hérité de la Shelby GT 350.

Fidèle à l’esprit du modèle original, l’auto reprend plusieurs éléments caractéristiques de la Fastback de 1968, comme le pommeau du levier de vitesses en forme de boule de billard et bien sûr le vert “Dark Highland Green” de la carrosserie même si une une version “Shadow Black” est également disponible au catalogue.

Ford Mustang Bullitt 2019 arrière

Quand la Ford Mustang GT Fastback du film refait surface

Deux Ford Mustang GT Fastback de 1968 furent utilisées par la Warner Bros. compagnie pour les besoins du film. Si l’une des deux autos est “réapparue” en Californie début 2017, le second exemplaire, vendu à un particulier à l’issue du tournage, était introuvable. Jusqu’à ce que son propriétaire ne prenne contact avec Ford ! Les deux parties ont alors décidé de travailler ensemble pour faire renaître cette icône de l’automobile et du cinéma, aux côtés de la nouvelle Ford Mustang Bullitt, dans le cadre du Salon de Détroit. Sean Kiernan avait hérité de l’auto en 2014, suite au décès de son père, qui l’avait lui-même acquise en 1974. Un scénario digne d’un film hollywoodien !

Crédits : Ford Motor Company

 

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

Laisser un commentaire