Les deux Toyota TS050 Hybrid du Toyota Gazoo Racing figurent en haut de la feuille des temps du prologue de la super saison, qui s’est déroulé les 6 et 7 avril sur le circuit Paul Ricard.

Sans surprise, les deux Toyota TS050 Hybrid du Toyota Gazoo Racing ont été les plus rapides durant les deux jours d’essais organisés sur le circuit du Castellet. Le meilleur temps est à mettre à l’actif de Mike Conway, le Britannique ayant roulé en 1’32”662 sur la Toyota n°8 le vendredi après-midi. Si la n°8 a réalisé 163 tours, la n°7, qui était en configuration aérodynamique type Le Mans pour l’occasion, a bouclé pas moins de 839 tours à l’issue de ce test de 30 heures. Mike Conway, Alexander Wurz, José-Maria Lopez, Sébastien Buemi et Anthony Davidson se sont relayés au volant de la Toyota n°7. De nuit, cette auto a bouclé pas moins de 400 tours de circuit.

La mieux classée des LMP1 privées est la BR1 du SMP Racing, qui figure à plus de 4”3 de la Toyota n°7. Pour ses débuts, la Rebellion R13 a montré un très beau potentiel. En effet, la n°1 a réalisé le quatrième temps alors que ce prologue constituait une séance de déverminage pour la LMP1 de l’équipe Rebellion soutenue par TVR. Dans la même seconde, figurent la seconde BR1 du SMP Racing et l’Enso CLM, à 4”9 et 5”1 de la Toyota n°8. Au septième rang, on trouve la mieux classée des Ginetta G60-LT-P1, devant la BR1 de DragonSpeed et la seconde Ginetta qui ferme la marche.

Toujours selon le site motorsport.com, à l’issue de la séance de test, Toyota aurait précisé ne pas avoir respecté les limites d’énergie fixées au nom de l’équivalence de technologie (EoT), dans une perspective de développement de la TS050, ce qui ne sera pas possible en course. Il faudra donc attendre les 6 Heures de Spa-Francorchamps, le 5 mai prochain, pour connaître l’écart chronométrique réel entre les LMP1 privées et les prototypes hybrides du constructeur japonais.

En catégorie LMP2, l’Oreca 07 du team DragonSpeed est créditée du meilleur temps, Pastor Maldonado ayant réalisé un chrono de 1’40”771. Le prototype de l’équipe américaine devance l’Alpine A470 du team Signatech Alpine et l’Oreca 07 du TDS Racing, dans une catégorie où les sept autos engagées sont regroupées en 1”42.

Victorieux à Sebring, Porsche est également aux avant-postes au sortir de ce prologue. Les deux Porsche 911 RSR occupent les deux premières places de la catégorie LM GTE Pro, devant les deux Ford GT et la mieux classée des Ferrari AF Corse. Avec 682 tours au compteur, la BMW M8 n°82 est la voiture qui a le plus roulé dans cette catégorie. La GT allemande signe le 6e temps et devance la plus rapide des Aston Martin Vantage.

Leaders en GTE Am, 21e et 22e au scratch, les Porsche 911 RSR des teams Dempsey-Proton Racing et Gulf Racing se paient le luxe de devancer une bonne partie des GTE Pro, en s’intercalant entre la Ford n°66 et la Ferrari 488 GTE AF Corse n°51.

Consulter les résultats dans chacune des catégories

Crédit Photo : Toyota Motor Corporation

 

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

2 commentaires

Laisser un commentaire