L’Automobile Club de l’Ouest a dévoilé la liste des engagés de la 86e édition des 24 Heures du Mans qui se tiendra les 16 et 17 juin prochains. Trente prototypes et autant de GT s’affronteront en piste dans un peu plus de quatre mois.

Pour présenter la liste des concurrents engagés aux prochaines 24 Heures du Mans et dans la super saison 2018/2019 du WEC, l’ACO et la FIA avaient choisi comme cadre le salon Rétromobile, qui se tient depuis mercredi et jusqu’au 11 février à Paris (Porte de Versailles). L’ACO avait dévoilé dès hier la liste des équipes inscrites en ELMS pour la saison 2018.

24 Heures du Mans 2018 : dix prototypes engagés en LMP1

En catégorie LMP1, l’engagement par Toyota de deux TS050 Hybrid au Mans et en WEC, avec Fernando Alonso au volant, constituera un événement médiatique comme l’endurance en a rarement vécu au cours des dernières décennies. Sans surprise, dans la Sarthe, le Toyota Gazoo Racing sera opposé à trois prototypes russes BR1 : deux autos à motorisation AER, engagées par le SMP Racing et un troisième prototype propulsé par le bloc Gibson, inscrit par DragonSpeed.

De retour en catégorie LMP1, après son triomphe en catégorie LMP2 l’an passé, le Rebellion Racing alignera deux exemplaires de la toute nouvelle Rebellion R 13, conçue par le constructeur français Oreca et présentée à Genève en mars prochain. Deux Ginetta à moteur Mecachrome seront engagées au Mans par le CEFC TRS Manor Racing alors que ByKolles poursuivra l’aventure avec l’Enso CLM P1/01, équipée du bloc moteur Nismo.

Une catégorie LMP2 plus ouverte que jamais avec vingt prototypes et trois constructeurs représentés

Comme l’an passé, c’est la catégorie LMP2 qui comptera le plus grand nombre de concurrents puisque 20 prototypes à moteur Gibson seront engagés dans la classique mancelle : sept Oreca 07, neuf Ligier JS P217 et trois Dallara P217. Deuxième au classement général, vainqueur de la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans en 2017 et titré en Asian Le Mans series le week-end dernier, en LMP2 et LMP3, le Jackie Chan DC Racing engagera pas moins de quatre autos au Mans : deux Oreca 07 et deux Ligier JS P217.

Parmi les concurrents européens ayant honoré l’invitation de l’ACO, on retrouve le G-Drive Racing (champion ELMS en titre) et le team United Autosport (titré en LMP3), qui engageront respectivement deux Oreca 07 et deux Ligier JS P217. Parmi les concurrents vus en ELMS et en WEC l’an passé figurent également sur la liste : DragonSpeed, IDEC Sport, Graff, en partenariat avec So24, TDS Racing, Signatech-Alpine Matmut, le Racing Team Nederland, Algarve Pro Racing, Panis-Barthez Compétition, Eurasia Motorsport, SMP Racing et Cetilar Villorba Corse.

L’équipe française Larbre Compétition fait son arrivée dans la catégorie, en championnat du monde et aux 24 Heures du Mans, avec une Ligier JSP217.

Six constructeurs engagés de manière officielle aux 24 Heures du Mans en catégorie LM GTE Pro

Gros plateau en LM GTE Pro également où 5 constructeurs seront engagés de manière officielle en WEC, sur l’ensemble de la super saison 2018/2019 : Aston Martin, Ferrari, Ford, Porsche et BMW, qui fera son grand retour dans la Sarthe. Corvette Racing rejoindra ces protagonistes aux 24 Heures en juin prochain, ce qui permettra d’avoir 17 voitures en piste dans cette catégorie.

Deux C7R batailleront avec trois 488 GTE AF Corse, quatre Ford GT des teams Ford Chip Ganassi Racing Team UK et Team USA, les deux nouvelles Aston Martin Vantage du team Aston Martin Racing, quatre Porsche 911 RSR du Porsche GT Team et deux BMW M8 GTE.

Catégorie LM GTE Am : treize voitures en piste

En catégorie LM GTE Am, le JMW Motorsport remettra son titre en jeux avec la Ferrari 488 GTE. Quatre autres Ferrari seront engagées par Spirit of Race, Clearwater Racing, MR Racing et Keating Motorsports. Deux Aston Martin Vantage GTE seront confiées à TF Sport et Aston Martin Racing.

Comme en GTE Pro, Porsche sera très bien représenté en LM GTE AM, avec pas moins de six 911 RSR au départ pour des teams plus ou moins habitués du Mans : Proton compétition, Dempsey Proton Racing (2 autos), Gulf Racing, Ebimotors et Team Project One.

Consulter la liste des engagés

Crédit photo : Toyota Motorsport GmbH

 

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

Laisser un commentaire