L’équipe helvétique avait choisi le cadre du Salon International de l’Automobile de Genève pour présenter les premières images de son nouveau prototype LMP1. La Rebellion R13 sera engagée en championnat du monde d’endurance et aux 24 Heures du Mans dès cette saison.

Sa robe ressemble à celle de l’Audi R18 TDI et sa monocoque à celle de l’Oreca 07 avec laquelle l’équipe d’Alexandre Pesci et de Calim Bouhadra a terminé en tête de la catégorie LMP2 du championnat du monde d’endurance 2017. Même si la Rebellion R-13 a été conçue sur la base de l’Oreca LMP2, ce sont les images de synthèse d’un tout nouveau prototype répondant à la réglementation LMP1 qui ont été présentées hier soir, après l’annonce, en décembre dernier, d’un retour en LMP1 du Rebellion Racing dès 2018.

Comme l’explique le site Endurance Info, à défaut d’une présentation physique de la LMP1 suisse, les pilotes du Rebellion Racing ont levé le voile sur la Zenvo TSR-S, une marque danoise partenaire du Rebellion Racing.

Moteur Gibson et pneumatiques Michelin pour la Rebellion R13

Les deux prototypes conçus par les équipes du constructeur français Oreca seront équipés du bloc moteur Gibson et de pneumatiques Michelin. Actuellement en cours de fabrication, les deux Rebellion R13 doivent être finalisées avant le prologue du championnat du monde d’endurance, qui se déroulera sur le circuit Paul Ricard, le 7 avril prochain.

Pour la super saison du championnat du monde d’endurance 2018-2019, le Rebellion Racing pourra compter sur des équipages de haut niveau puisque Neel Jani, André Lotterer et Bruno Senna seront alignés sur la n°1 alors que la n°3 sera confiée à Mathias Beche, Gustavo Menezes et à Thomas Laurent.

Rebellion Racing en LMP1 : l’histoire continue

Avant de remporter la catégorie LMP2 du WEC en 2017, rappelons que le Rebellion Racing s’est forgé un sacré palmarès en endurance, en obtenant à cinq reprises le titre de meilleur constructeur privé dans la catégorie LMP1 du FIA WEC (2012, 2013, 2014, 2015, 2016), sans oublier quatre succès aux 24 Heures du Mans sur la même période dans cette même catégorie.

Si ses performances sont à la hauteur de sa livrée, nul doute que cette nouvelle Rebellion R-13 devrait permettre au Rebellion Racing de conserver son statut de leader incontesté des constructeurs privés en LMP1. Reste que ses concurrents directs, en premier lieu le SMP Racing et le CEFC TRSM Racing auront peut-être pris une légère longueur d’avance dans leur préparation.

Crédits photos : Rebellion Racing

 

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

Laisser un commentaire