Ce vendredi 31 mars, à Monza, le Toyota Gazoo Racing a dévoilé la version 2017 de la Toyota TS050 HYBRID, qui se battra pour la victoire, contre Porsche, en Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC et aux 24 Heures du Mans.

On le savait déjà, Toyota engagera trois prototypes aux lors de la 85e édition des 24 Heures du Mans et à Spa-Francorchamps, puis deux autos sur les autres manches du Championnat du Monde d’endurance, ce qui permet d’espérer une belle bataille avec Porsche, en catégorie LMP1. Depuis 1985, année de son premier engagement au Mans, Toyota court toujours après une victoire au classement scratch. Après la désillusion de 2016, une victoire aux 24 Heures du Mans fait naturellement figure d’objectif prioritaire pour le Toyota Gazoo Racing.

LMP1 : une nouvelle réglementation pour une meilleure sécurité

Pour arriver à ses fins, le Toyota Gazoo Racing parie sur un moteur essence 2.4 litres V6 turbo, combiné à un système hybride de 8 MJ. Côté aérodynamique, les principales modifications concernent l’élévation du splitter avant de 15 mm et le raccourcissement du diffuseur arrière, pour intégrer les contraintes prévues par la réglementation 2017 du FIA WEC. Visant à améliorer la sécurité en piste, ces évolutions devraient augmenter le temps au tour des LMP1 dans la Sarthe.

Dans sa nouvelle configuration 2017, la Toyota TS050 HYBRID a réalisé plus de 30 000 kilomètres de tests cette année, au Paul Ricard, à Motorland Aragon et à Portimao, ce qui correspond à l’équivalent de quatre tests d’une durée de trente heures chacun réalisés par les pilotes.

Des équipages homogènes sur les trois Toyota TS050 HYBRID

Mike Conway, Kamui Kobayashi et la recrue argentine José María López, champion WTCC en titre avec Citroën, seront associés sur la numéro 7, durant toutes les manches de la saison. Le trio composé de Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima, malchenceux en 2016 – leur Toyota avait abandonné à trois minutes du terme des 24 Heures du Mans alors qu’elle pointait en tête – sera reconduit sur la numéro 8.

Engagée à Spa-Francorchamps et au Mans, la Toyota TS050 HYBRID numéro 9 sera pilotée par Stéphane Sarrazin, Nicolas Lapierre, engagé avec Signatch Alpine Matmut sur les autres manches de la saison du FIA WEC, et le Japonais Yuji Kunimoto, issu du programme “Toyota’s Young Drivers”.

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

Laisser un commentaire