En 2017, Alpine remettra son titre en jeu dans le Championnat du Monde FIA WEC et aux 24 Heures du Mans, avec la toute nouvelle Alpine A470. Le programme endurance constitue un levier marketing fort pour la marque française, en vue de la commercialisation de l’A110.

Le 28 mars dernier, Alpine a présenté le nouveau prototype LMP2 qui sera aligné par l’équipe Signatech Alpine Matmut, dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC, dès le 16 avril, à l’occasion des 6 Heures de Silverstone, et aux 24 Heures du Mans. La marque française avait choisi le tout nouveau showroom de Boulogne-Billancourt, le Studio Alpine, pour dévoiler l’Alpine A470, aux côtés de l’Alpine A460 championne du monde en titre et de l’Alpine A110 Première Edition, modèle qui symbolise la renaissance de la marque imaginée par Jean Rédélé.

L'Alpine A470 aux côtés de l'Alpine A110 au studio Alpine de Boulogne-Billancourt

Une nouvelle ère pour le LMP2

La nouvelle réglementation 2017 autorise l’engagement de prototypes conçus par les constructeurs Onroak Automotive, Oreca, Dallara et Riley Tech/Multimatic. Plus véloces, les prototypes de la catégorie LMP2 seront désormais tous équipés du même bloc moteur, produit par Gibson Technology. Nul doute que ce V8 de 600 chevaux permettra aux prototypes LMP2 d’améliorer de manière significative leurs performances.

Si le châssis de l’Alpine A470 repose sur la monocoque et certains composants mécaniques de l’A460, les efforts fournis durant l’hiver par l’équipe de Philippe Sinault devaient permettre l’intégration du nouveau groupe motopropulseur et l’amélioration de l’aérodynamique.

En championnat du Monde d’Endurance, les deux prototypes de l’équipe Signatech Alpine Matmut en découdront avec 8 autres châssis Oreca, engagés par les teams Vaillante Rebellion, CEFC Manor TRS Racing, G-Drive Racing, TDS Racing et Jackie Chan DC Racing. Dans un tel contexte, le niveau de préparation des équipes, le talent des pilotes et les stratégies joueront un rôle primordial.

Alpine A470 n°35 et 36 : des équipages expérimentés

L'Alpine A470 et ses équipages engagés en championnat du monde FIA WEC ainsi qu'aux 24 Heures du Mans

L’an passé, Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et Stephane Richelmi avaient conquis les titres pilotes et équipes en catégorie LMP2, après leurs victoires à Spa-Francorchamps, aux 24 Heures du Mans, au Nürburgring et à Austin. Sur la n°36, le Monégasque Stéphane Richelmi ayant migré vers les Blancpain GT Series, il sera remplacé par Matt Rao, transfuge de l’équipe Manor.

A Spa-Francorchamps et au Mans, Nicolas Lapierre défendra de nouveau les couleurs du Toyota Gazoo Racing. Il s’agit d’une juste récompense au vu des résultats enregistrés par le natif de Thonon-les-Bains ces deux dernières saisons. Dans les Ardennes belges et dans la Sarthe, Nicolas Lapierre sera remplacé par le non moins talentueux Romain Dumas, champion du monde LMP1 en titre et double vainqueur du tour d’horloge sarthois, en 2010 avec Audi, et l’an passé avec Porsche. De quoi pointer aux avant-postes toute la saison!

Sur la n°35, Alpine fera de nouveau confiance à Nelson Panciaticci, engagé avec le team Baxi DC Racing l’an passé. Il sera associé à Pierre Ragues, avec qui il avait remporté le championnat ELMS en 2013. Les deux hommes seront associés au Brésilien André Negrão, qui débuttera en endurance, après avoir fait ses armes en Formule Renault 3.5 et en GP2 Series. Rendez-vous dès ce week-end au prologue, à Monza, pour jauger le niveau de performance des pilotes et de leur monture.

Crédit photos : François FLAMAND/DPPI

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.