La Jaguar F-TYPE SVR a fait sa première apparition sur route en France, à l’occasion de la dernière édition du Mans Classic, qui s’est tenue du 9 au 11 juillet dernier. Les premiers exemplaires de cette supercar tonitruante sont livrés cet été.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que lieu choisi pour le premier roulage de la Jaguar F-TYPE SVR en France était plutôt approprié. La marque anglaise, propriété de l’indien Tata Motors, a conquis sept victoires aux 24 Heures du Mans, entre 1951 et 1990, ce qui en fait le 4e constructeur le plus titré de l’histoire. En 1951 et 1953, Jaguar empochait ses deux premiers succès avec la Type C, avant de triompher à trois reprises avec la Type D, de 1955 à 1957. En 1988 et 1990, lorsque les Group C étaient à leur apogée, Jaguar a encore connu son heure de gloire, avec la XJR-9 puis la XJR-12, deux fabuleuses autos qui ont marqué de leur empreinte l’âge d’or de l’endurance.

Le Mans Classic (juillet 2016) – La Jaguar F-TYPE SVR roule pour la première fois en France à l’occasion de la parade Jaguar réunissant une centaine de modèles mythiques de la marque de Coventry, parmi lesquels la Jaguar XJR-9, victorieuse aux 24 Heures du Mans 1988.

Jaguar F-TYPE SVR : le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes

La Jaguar F-TYPE SVR a été développée par le département Special Vehicle Operations (SVO) de Jaguar Land Rover. Créé en 2014, SVO est à l’origine de modèles tels que le Range Rover Sport SVR et la Jaguar F-TYPE Project 7. Ce département est également en charge des opérations de personnalisation et du programme classic des deux marques.

La Jaguar F-TYPE SVR n’est pas seulement un monstre de puissance de 575 chevaux. C’est également la Jaguar de production la plus rapide jamais construite, capable d’atteindre la vitesse astronomique de 322 km/h ! S’inscrivant dans la lignée de la F-TYPE R, une références dans sa catégorie, la Jaguar F-TYPE SVR fait honneur à l’héritage sportif de la marque de Coventry, comme en témoignent ses performances époustouflantes. Son moteur V8 suralimenté de 5.0 L lui permet de couvrir le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes. Si le coupé affiche une vitesse maximum de 322 km/h, le cabriolet propose des performances équivalentes, en affichant une vitesse maximum de 314 km/h.

Jaguar F-TYPE SVR : la recherche de la légèreté

Pour atteindre de telles performances, les ingénieurs du département SVO de Jaguar Land Rover ont travaillé sur le poids et la légèreté de la voiture. Outre son châssis en aluminium, la Jaguar F-TYPE SVR a hérité d’un échappement en titane et Inconel (un alliage de chrome et de nickel), de soupapes en titane et de freins à matrice carbone-céramique, en option. Ces améliorations permettent d’abaisser le poids de l’auto de 25 kg par rapport à la F-TYPE R, et jusqu’à 50 kg avec les options de freins CCM, le toit en fibre de carbone et le pack fibre de carbone.

La Jaguar F-TYPE SVR reprend les lignes de la F-TYPE R, tout en bénéficiant d’un aérodynamisme optimisé au niveau du bouclier avant, d’un soubassement plat, d’ouïes d’aération latérales, d’un spoiler arrière et d’un diffuseur arrière en fibre de carbone. Le châssis a également été revisité, avec de nouveaux amortisseurs et barres antiroulis, des pneumatiques plus larges, des jantes forgées légères de 20 pouces et de nouvelles fusées plus rigides à l’arrière.

Jaguar F-TYPE SVR : une supercar conçue pour être conduite au quotidien

Si la F-TYPE SVR est la Jaguar la plus rapide de tous les temps, cette supercar a été conçue dans l’optique d’une utilisation au quotidien, comme l’explique John Edwards, Directeur général de Jaguar Land Rover Special Vehicle Operations, sur le site internet de la marque : « Améliorer encore la F-TYPE était un objectif ambitieux. La tenue de route, le design, la sonorité et les performances, devaient monter d’un cran et c’est ce que propose la nouvelle F-TYPE SVR. Il s’agit d’une supercar capable de dépasser les 320 km/h par tous les temps, mais elle a surtout été conçue pour être conduite au quotidien ».

Si la F-TYPE SVR a été conçue pour une utilisation quotidienne, tout le monde ne pourra pas se l’offrir pour autant. Le coupé est commercialisé au prix de 139 500 € alors qu’il vous faudra débourser 146 550 € pour le cabriolet. Toutefois, cette F-TYPE SVR constitue probablement l’un des meilleurs rapports prix/puissance/équipement du marché. A titre de comparaison, pour acquérir une Porsche 911 Turbo S, il vous faudra débourser 206 135 euros pour le modèle de base alors que la Mercedes AMG GT-S est commercialisée au tarif de 144 000 euros, en entrée de gamme. Si toutefois vous n’aviez pas la possibilité d’en prendre le volant, vous aurez peut-être la chance de l’apercevoir prochainement sur nos routes, puisque les premières livraisons clients sont prévues durant l’été 2016. Ouvrez l’oeil !

Crédits photos : Jaguar

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

Laisser un commentaire