L’industrie automobile poursuit sa transformation. Le 24 mai, Volkswagen annonçait un investissement de 300 millions de dollars dans l’application Gett, destinée aux taxis, et Toyota la mise en place d’un partenariat stratégique avec Uber.

Les constructeurs automobiles se positionnent désormais comme des acteurs à part entière de la mobilité durable. En début d’année, General Motors avait pris les devants, en précisant les détails de son accord avec Lyft, l’un des principaux concurrents d’Uber. Véritable phénomène de société, les nouveaux usages, comme le covoiturage, l’autopartage et les moyens de transport doux, s’imposent désormais aux manufacturiers comme une évidence. Le déploiement de nouveaux business models, fondés sur le développement de services complémentaires, via la mise en place de partenariats stratégiques avec des acteurs de la nouvelle économie, sont devenus une réalité pour les constructeurs automobiles, dans une perspective d’accroissement de leurs revenus.

Toyota va développer des services d’autopartage avec Uber

L’accord conclu entre Toyota Motor Corporation et Uber prévoit que les deux firmes expérimentent conjointement la mise en place de nouvelles solutions en matière de covoiturage, pour proposer ce type de service dans les pays où la demande est en augmentation. L’investissement se fera à travers deux filiales de la firme japonaise : Toyota Financial Services et Mirai Creation Investment Limited.

Le partenariat reposera aussi sur le développement de nouvelles conditions en ce qui concerne les offres de leasing, permettant aux chaufeurs Uber de rembourser leur crédit-bail grâce aux revenus générés par leur activité de chauffeur Uber. Les deux firmes ont affirmé leur volonté étendre leur collaboration à d’autres domaines, tels que le développement d’applications ou encore le déploiement de programmes de ventes de véhicules Toyota et Lexus à destination des chauffeurs Uber.

Volkswagen annonce un partenariat stratégiques avec Gett

Logo Gett - ©Gett

Cpyright : Gett

“Outre notre rôle de précurseur dans le domaine de l’industrie automobile, nous aspirons à devenir un leader mondial des services de mobilité d’ici 2025″, a précisé Matthias Müller, Président du directoire de Volkswagen Aktiengesellschaft dans un communiqué de la marque, pour expliquer le fort investissement du groupe dans la société Gett. “Dans le cadre de notre stratégie à horizon 2025, le partenariat conclu avec Gett constitue la première étape pour le groupe Volkswagen d’un parcours qui consiste à fournir des solutions de mobilité intégrées qui soient en accord avec nos clients et leurs besoins de mobilité.”

Présent dans une soixantaine de villes dans le monde (aucune en France), Gett propose une offre de service basée sur le transport de personnes et la livraison de colis. Seuls les chauffeurs disposant d’une licence pour transporter des personnes peuvent utiliser cette application. Avec Gett, aucun supplément n’est appliqué au client, chaque prestation ayant un coût fixe. Depuis sa création, Gett a déjà levé plus de 520 millions de dollars et a été désignée par Forbes comme l’une des 15 compagnies à très forte croissance.

A propos de l'auteur

Né au Mans à la fin des années soixante-dix, j’ai attrapé le virus de l’automobile et des sports mécaniques dès mon plus jeune âge. Passionné par les médias, l'image et ayant la fibre éditoriale, créer un blog auto s’imposait comme une évidence.

Laisser un commentaire